Interview n°2 : Alexandre Bridger

Date : Mai 2050
Cadre : écriture des mémoires qui seront référencées à la base principale et à la bibliothèque interstellaire
Lieu : Ferme Cooper – Terre
Reporteur : Mochcouoh Tabua – Veilleur historien


Q : Quel âge avez-vous ?
R : 94 ans…

Q : Vos amis ne vous ont-ils pas donné de surnom ?
R :
Jack m’appelait quelquefois « fiston » lorsque j’ai commencé à travailler avec lui. Ça lui est vite passé et il ne m’a plus jamais donné de surnom.
Catherine m’appelait son « grand empoté » .

Q : Quels souvenirs gardez-vous de votre rencontre avec M. Cooper?
R :
De ma rencontre avec Jack, je ne garde que quelques bribes de souvenirs, plutôt des impressions et des images. J’étais jeune lorsque j’ai découvert que la planète où je vivais était terre d’asile pour de nombreux peuples extraterrestres… Nous avons vécu tellement d’aventures depuis ce jour. Deux choses sont pourtant toujours aussi présentes, ma rencontre avec Catherine. Je n’oublierai jamais son regard lorsqu’elle m’a salué devant la porte de l’hôtel d’Edmundson, ni son franc parlé quelques heures plus tard. La deuxième chose que je n’oublierai jamais était la petite Ísdís et la décision que Jack a dû prendre la concernant. Depuis toutes ces années, son visage est intact dans ma mémoire.

Q : Quels souvenirs gardez-vous de votre rencontre avec Mme Cooper?
R :
Solène fut un rayon de soleil dans ma vie. Lorsque je l’ai rencontrée, je n’avais plus rien. Je ne vivais plus que par habitude et un soir une jeune fille s’est jetée sur moi pour empêcher une voiture de me renverser. Elle a fait preuve d’une telle détermination et d’un tel sang-froid ce soir-là qu’elle m’a bouleversé. Elle était si jeune et si fraîche, elle m’a rendu le sourire et a égayé toute la section. Elle était douée aussi, l’entraîner fut un véritable plaisir. Je n’ai pas toujours été très juste envers elle et j’ai été dur, mais je voulais la préparer du mieux que je pouvais, même si je ne voyais plus Jack à cette époque, je voulais la former comme lui-même m’avait formé. J’ai un seul regret à son égard, je ne pourrais jamais la remercier des sacrifices auxquels elle a consenti pour retrouver ma fille. Si j’ai aujourd’hui ma fille et mon fils auprès de moi, c’est uniquement grâce à elle. Elle a non seulement retrouvé ma petite Samantha, mais elle m’a aussi permis de dire au revoir à Catherine et de tourner la page pour refaire ma vie avec Eleonora.

Q : Pourquoi êtes-vous devenu Veilleur ?
R :
Jack parlait rarement de ses missions comme Veilleur itinérant, jusqu’à ce qu’il rencontre Solène. Elle l’incitait à nous raconter ses aventures et il n’a jamais pu résister à son regard. Il nous expliquait comment fonctionnaient les sociétés sur les autres planètes, il nous parlait des vaisseaux, de la base principale… Comment aurais-je pu refuser l’offre de Brangwen après avoir entendu ces récits ? Comment refuser de visiter toutes ces planètes qui me faisaient rêver depuis que j’avais retrouvé mon vieil ami ?

Interviews précédentes :